À propos

"Absolument fascinant! Un narrateur passionné, fou raide. Je le recommande fortement."
-Simon Gouache, Mike Ward Sous Écoute-


"Méticuleux, Simon fait un travail exceptionnel. Intimiste et très efficace!"
-Jean-Michel Berthiaume, On dira ce qu'on voudra, Radio-Canada-


"Incroyable! Des histoires hallucinantes! Absolument fascinant!"
-RadioBlog de Québec Presse- 


"Récits très bien documentés... racontés de fort belle façon. On est hypnotisé par l'ambiance... puis fasciné par les histoires!"
-Etienne Forest, Des si et des rais-


"Chaque épisode est un petit chef d'oeuvre. Toujours captivant."
-Blogue La Tortue Fringuante-


"Que du bon pour les amateurs d'histoires sordides!"
-PodQuébec-




Qu'est-ce que le podcast Ars Moriendi?

Dans une ambiance sombre, votre humble narrateur Simon Predj vous raconte des affaires criminelles sordides de notre histoire, des meurtres insolites, quelques uns des grands mystères des quatre coins du globe et les origines de divers croyances et légendes. Ars Moriendi nourrira votre fascination pour le macabre, en vous divertissant, certe, mais aussi en suscitant une réflexion sur la fragilité et la cruauté de la race humaine à travers ces faits historiques étranges qui façonne l'homme de demain. Chaque épisode contient généralement deux histoires, accompagnées d'une trame musicale bien choisit, et occasionnelement, à travers les voix de talentueux comédiens, vous revivrez certaines scènes, comme si vous y étiez. Un podcast pour adulte. Coeurs sensibles s'abstenir.


Que veut dire "Ars Moriendi"?

Il fut un temps où c'était la tâche des prêtres de donner les derniers sacrements aux mourrants. Mais suite à la grande peste noire, qui toucha l'Asie, le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et l'Europe en décimant 50% de la population, les prêtres sont devenu plus rare, et les survivants n'était pas en assez grand nombre pour répondre à la demande. Près de 60 ans après la peste, le climat était encore très macabre. En 1415 est publié une première version d'un texte latin que l'église a nommé "Ars Moriendi", qui se traduit par "l'art de mourir" ou "l'art de la mort". Une seconde version plus courte sort en 1540. Ces textes populaires étaient une sorte de guide du décès. Ils offraient conseils, exhortations et récits de morts de grands personnages. Le but était d'aider les gens à aprivoiser leurs morts et celles de leurs proches.




Diffusé sur

Choq.ca


Crédits

Production, réalisation, recherche, narration
Simon Predj

Recherchiste 
Annie Richard
 (épisode 21, saison 3)

Co-réalisation
Carine Elkouby
(saison 1)

Correcteur
Etienne Forest

Composition thème musical
Marianne-Tremblay-Gosselin (piano, voix)
Samuel Bérard (trombone basse et ténor)
Simon Predj (tout le reste)

Thème Chronique Nécrologique
Vistula River Brass Band: St-James Infirmary

Comédiens
Miguel Doucet
Maxime Paradis
Jean-Michel Berthiaume
Mathieu Niquette
Audrey Bluteau
Etienne Forest

Marie-Christine Plante
Emilie Poisson
Marie-Michele Boutet
Carine Elkouby
Benoit Lacombe
Emilie Lajoie
Marie-France Fournier
Olivier L'Heureux
Joseph Antoine Clavet
Julien Bernatchez
Adelin Tolbreh
Simon Winchester Fleury
Chanel Tousignant


Photo en papier peint
Marie-Pier Tessier De L'Étoile
(sur Instagram: @mariepiertdl)

Accompagnement musical événementiel
Philippe Mius D'Entremont (violoncelle)

Langues
Nataliya Caen
(russe)


Remerciements:
Guillaume Cavaliere-Beranek (pour ses conseils)
Olivier Bigonesse (pour son aura)
Aaron Mahnke (pour l'inspiration)
Lawrence Côté-Collins
Joel Hamel-Hogue
Horreur Québec
Podcast Distorsion
Podcast Disparue(s)
Podcast Fun.Regarder.Films
PodQuébec
Podcast Les Mystérieux Étonnants
Podcast Des Si Et Des Rais
Podcast Le Supermatozoïde
Podcast Ferry
Podcast Le Carré de Sable
Podcast Mike Ward Sous Écoute

Aucun commentaire:

Publier un commentaire