jeudi 16 février 2017

Épisode Pilote: La comtesse sanglante

Petit mot d'introduction
Je suis très fière mais nerveux de vous présenter le tout premier épisode de "Ars Moriendi", le podcast à écouter dans le noir. J'ai mis énormément de temps et de travail de recherche dans ce projet pour vous offrir une émission de podcast nouveau genre. C'est en cherchant des podcast en français sur les histoires insolites et les crimes sordides que j'ai réalisé qu'il n'en existait pas. Ces émissions sont pourtant légion en anglais, mais mis à part "L'heure du crime" de RTL (qui se veut plutôt une table ronde de discussion), il n'existait rien dans l'ambiance que je recherchais. Donc en m'inspirant de ces émissions américaines tel que Criminal, Lore, Sword and scale, My favorite murder et plusieurs autres, j'ai lancé le projet "Ars Moriendi". J'ai tenté, au mieux de mes compétences, de créer une émission que moi-même j'aimerais écouter; une émission macabre à donner froid dans le dos, mais aussi, éducative et fascinante, dans une atmosphère de radio théâtre comme il ne s'en fait plus.

J'ai toujours été intéressé par ce genre d'histoire d'horreur car ce qui me fascine dans ces faits historiques c'est à quel point la réalité est généralement plus effrayante que la fiction. Les films d'horreur sont très souvent inspiré de ces faits réels mais pour s'adapter au public ou à la censure, les histoires sont romancé et trop souvent adoucit, parfois simplement à côté de la track et raté. Donc revenons aux sources même de l'horreur, l'histoire de l'homme et la nature à travers les âges, dans toute sa cruauté la plus abject.

À la première écoute, je sais déjà ce que certains me diront... Ton français écrit, ça sonne drôle... Bah oui je sais. Dites-vous que c'est nouveau pour moi aussi. Mais ce choix est totalement volontaire. Si je vous jase en québecois comme n'importe quelle émission de radio, on y perdra l'ambiance désiré. L'impact de mes histoires ne reposeront pas que sur les faits, mais aussi sur l'atmosphère glauque de la narration tout en douceur et sur la trame sonore sombre et mélancolique. Ce type d'histoire mérite, selon moi, d'être bien raconté sans négliger aucun détail, et c'est pourquoi je prend le temps de scénariser les épisodes, pour ne rien perdre des éléments historique, que je pourrais négliger en vous racontant simplement les faits comme on raconte une blague à un ami. Au risque de me répéter, c'est nouveau pour moi aussi. Je n'ai pas la prétention de croire que c'est parfait, mais je trouverai bien le ton recherché, avec le temps. Je suis ouvert à vos idées et suggestions.

***

À chaque deux semaines, je vous raconterai les histoires vraies des meurtriers les plus sadiques, les crimes les plus sordides et les histoires insolites les plus étranges et surprenantes que la terre ai porté. Nous débutons cette aventure à glacer le sang avec l'histoire d'Elizabeth Bathory, connu comme la comtesse sanglante, passionné de torture et de sang, que l'on croit responsable de plus de 600 meurtres par torture.

Chaque épisode se terminera avec une histoire vraie sur les mystères de ce monde. Passant du surnaturel aux faits historiques, mêlant mystères de la science, croyances d'autrefois et coutumes de nos ancêtres, je tenterai de vous faire découvrir les fascinantes énigmes du passé. Comme c'est la grande première, je vous gâte avec 3 histoires complémentaires au lieu d'une seule. En deuxième partie d'émission, je vous parle du mystère des milliers d'ossements trouvé au fond du Lac Okeechobee en Floride. Je vous raconte aussi la provenance du nom de l'émission, "Ars Moriendi", qui vous donnera le ton à venir au court des prochains épisodes. Et je termine avec un petit bonus, une histoire de malédiction bien de chez nous, au Québec, car notre province regorge de légendes qui ne cherche qu'à être démystifié.

C'est enfin l'heure de fermer les lumières, barrer les portes, fermer les rideaux et de s’emmitoufler dans une couverture dans les ténèbres de la nuit, pour le premier épisode de "Ars Moriendi".
J'espère de tout cœur que l'émission vous plaira, ou du moins, vous empêchera de dormir!
N'hésitez pas à m'envoyez vos commentaires sur le blogue ou la page Facebook. Abonnez-vous au flux RSS pour ne manquer aucun épisode futur. Et si vous aimez, prenez une minute pour laisser un commentaire sur iTunes, ça nous aide à monter dans le moteur de recherche et nous rend plus facile à trouver, ça ne prendra qu'une minute et je vous en serai éternellement reconnaissant.
Merci d'avance et bonne écoute!

http://www.choq.ca/episodemp3/37732/
http://www.choq.ca/emissions/ars-moriendi/rss
iTunes
 Google Play


Bibliographie

Elizabeth Bathory
The New Encyclopedia of Serial Killers, Brian Lane et Wilfred Gregg, 1992, édition Headline
The Bloody Reign of Countess Elizabeth Bathory,” The-Line-Up.com
Lore, épisode 34 : « All the lovely ladies »
http://www.lorepodcast.com/episodes/34
« Death of Countess Elizabeth Bathory », HistoryToday.com, Août 2014
http://www.historytoday.com/richard-cavendish/death-countess-elizabeth-bathory
« The most evil men and women in history, épisode 17 : Countess Dracula », Discovery Channel, 2001
« Elizabeth Bathory », Encyclopédie Brittanica
https://www.britannica.com/biography/Elizabeth-Bathory

Chronique Nécrologique
Le savoir perdu des anciens
http://www.lesavoirperdudesanciens.com/2016/06/mort-insolite-de-personnages-celebres.html
"Histoires insolites des morts célèbres et absurdes", Henri Pigaillem, City Éditions, 2012

Thomas Midgley Jr., Encyclopédie Britannica, 2012
https://www.britannica.com/biography/Thomas-Midgley-Jr



Le Lac Okeechobee
"Lake Okeechobee's Watery Grave", Weird U.S.
http://weirdus.com/states/florida/ancient_mysteries/okeechobee_burial_ground/index.php

"Curse or not, Lake Okeechobee was dotted with human skulls", Orlando Sentinel
http://articles.orlandosentinel.com/2003-06-15/news/0306140108_1_lake-okeechobee-osceola-county-carlson
"Skeleton of lake Okeechobee", Report from the Florida zone
http://floridazone.blogspot.ca/2014/04/skeletons-of-lake-okeechobee.html

La peste noire et l'Ars Moriendi
"La mort noire", Arte documentaire, 2004
"Peste noire - La grande faucheuse", Julien Thery, National Geographic Histoire, 2013
https://www.academia.edu/4161302/_Peste_noire_la_grand_faucheuse_dans_National_Geographic_Histoire_4_juillet_2013_p._70-79

"Conséquences et intérêt démographique de la peste noire de 1348", Yves Renouard, volume 3, 1348
http://www.persee.fr/doc/pop_0032-4663_1948_num_3_3_1952

"The Craft of dying well: A study of the literary traditions of the Ars Moriendi in England", Nancy Beaty, 1970
Encyclopédie sur la mort, Extrait de l'Ars Moriendi, Marcel de Grève
http://agora.qc.ca/thematiques/mort/documents/ars_moriendi_extraits

"L'Ars Moriendi ou comment mourir dans les règles de l'art", Savoir d'histoire, Priss, 2016
https://savoirsdhistoire.wordpress.com/2016/06/18/lars-moriendi-ou-comment-mourir-dans-les-regles-de-lart/


Le phare du rocher aux oiseaux
"Le rocher aux oiseaux", Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rochers_aux_Oiseaux

"Malédiction du phare", Nicola Clavel, GrandQuebec.com, 2012
http://grandquebec.com/legendes-du-quebec/malediction-phare/

"Les Îles-de-la-Madeleine", La nation autochtone du Québec, 2006
http://forum.autochtones.ca/viewtopic.php?f=29&t=2375

Trame sonore

Jessy Wilson: Scary Piano / Instrumental song
Atrium Carceri: Cities Last Broadcast - Lights Out
Vistula River Brass Band: St James Infirmary
Bear McReary: Michelle
Erik Satie (interprété par Daniel Varsano): Gnossienne No. 1
Yann Tiersen: Naval
Tom Waits: Black Box Theme

Elizabeth Bathory: La comtesse sanglante

Le château de Cachtice
Les ruines du château de Cachtice
Les ruines du château de Cachtice
L'emblème familial Bathory

Portrait d'Elizabeth Bathory, la comtesse sanglante


Les squelettes du lac Okeechobee

La majeure partie des squelettes furent retrouvé ici, au nord de Ritta Island
18 octobre 1959, Miami News
3 juillet 1936, Palm Beach Post



Ars Moriendi

Le triomphe de la mort, Pieter Bruegel, 1562
Gravure représentant un docteur de la mort durant la peste noire



La malédiction du phare du Rocher aux Oiseaux


La plus ancienne photo du rocher, 1864
1908

1 commentaire:

  1. J'ai commencé à l'envers et j'arrive maintenant au dernier épisode!Je suis en vacances et ce fut un plaisir de t'écouter. Très hâte à janvier 2019!Merci pour ce partage fascinant, de ton assiduité et de ta passion qui vient chercher une fibre en moi qui vibre à présent! Bravo pour ce travail méticuleux et tes recherches. Je suis fascinée d'horreur et d'histoire depuis ma jeunesse, et tu as, en rassemblant les deux, comblé une partie de moi qui en veut encore. Au plaisir de t'écouter encore, et ce, pour longtemps.

    RépondreEffacer